109th INFANTRY REGIMENT :

"THE OLD GRAY MARE"



HISTOIRE :

 

Info : « New York in the War of Rebellion » 3rd ed. Frederick Phisterer. Albany: J. B. Lyon Company, 1912.

 

Le 22 juillet 1862, Col. Benj. 1862 le Col.Benj.F.Tracy reçu l’autorité de recruter un régiment dans les comtés de Broome, Tioga et Tompkins. Ce régiment fut organisé et activé à Binghamton le 27 août 1862.

 Le « surplus » de recrutements fut transféré à la 51st Infantry le 3 juin 1865.

Lieux de recrutement des compagnies de ce régiment :

A à Newfield, Caroline et Danby ; B à Candor, Richford, Newark, Berkshire, Owego et Caroline; C à Owego Candor ; D à Binghamton ; E à Binghamton, Chenango et Sanford ; F et de Dryden Groton ; G à Trumansburg, Enfield, Lansing, Jacksonville et Ulysse; H à Owego et de Binghamton ; J à Smithsboro, Tioga Center, Waverly et Spencer et K à Nichols, Candor et Owego.

Le régiment quitta l’état de New York le 30 août 1862 ; servi à Annapolis Junction, Maryland, et au Middle-Department du 8th Corps en septembre 1862 ; puis de octobre 1862 dans les défenses de Washington et 22nd Corps ; à partir de Mars 1864 entant que Railroad Guard dans la 1st Brigade, 3rd Division, 9th Corps ; de août 1864 dans la 1st Brigade, 1st Division, 9th Corps, Army of the Potomac et fut honorablement désactivé le 4 juin 1865 a Delaney House, D.C. sous le commandement du Maj.Zelotus G.Gordon.

Au cours de son service, le régiment  perdit par la mort 4 officiers, 109 hommes ; de blessures reçues en action 1 officier, 51 hommes ; de maladie et d'autres causes 164 hommes enrôlés ; un total de 5 officiers, 324 hommes dont 42 hommes sont morts dans les mains de l'ennemi.

 

WWI :


 

Couthiezy (France) 14/07/1918

 La 28e a reçu son baptême du feu sur Juillet 15, 1918, au cours de l'Offensive allemande de Champagne-Marne. Quatre compagnies du 28 étaient furent rattachés à une division française sur la ligne de front, tandis que le reste de la division pris la deuxième ligne de défense des positions. Deux des compagnies, L et M, furent de la 109th Infantry Regiment de l'ancien 1er et 13e régiments de Pennsylvanie. A l’aube du 15 Juillet , la 36e Division Alemande franchissa la Marne et attaqua le front allié. Lorsque les unités française se retirèrent les compagnies L et M furent encerclées. Vague après vague les allemands attaquèrent les Pennsylvaniens hors les compagnies tenèrent obstinément leurs positions, infligeant de lourdes pertes à l’ennemie.  À 0800 les restes de L et M se retirèrent du front et rejoignèrent les lignes du 109th 5km plus loin. Des 500 officiers et soldats seulement 150 survécurent à cette épreuve… . Pendant trois jours le 109th tena ses positions malgré les nombreuses attaques ennemies. Les « Doughboys » se batérent comme des vétérans…aussi bien dans les tranchées que dans les ravins ou dans les bois. Un après-action rapport allemand décriva comme «la plus grave défaite de la guerre." Pour sa défense si ferme les hommes du 109th furent surnommés «Men of Iron» (Les hommes de Fer) et la 28thID requit le surnom de « Iron Division » (Division de Fer).
 

WWII :

 

D'après des informations provenant du livre de Harry Kemp "Le régiment"

 

Le 109thIR fut fédéralisé le 17 février 1941 à Fort Indiantown Gap, PA. Avant d'être expédié outre-mer, le régiment participa aux manœuvres de la Louisiane, Virginie et de la  Caroline. Le 109th acheva sa formation au camp de Livingston, le Camp Carrabelle, Picket camp, et le camp Gordon Johnston avant de se diriger vers le Pays de Galles en Octobre 1943. En avril 1944, le régiment fut transféré à Wiltshire, en Angleterre. En avril, la 28th Infantry Division fut transféré de la 1st Army de Bradley à la 3rd Army de Patton : résultat fut des entrainements supplémentaires en assauts amphibies au cas où la 3rd se trouvera en obligation de suivre la 1st Army lors du débarquement… . C'est la raison pour laquelle la 28th ne participa pas au débarquement en Normandie…elle fut mis en réserve au cas où l’issue des batailles nécessiterai un deuxième assaut des plages… . Le régiment débarqua en France le 20 Juillet 1944 et commença sa campagne dans les « batailles-de-haies ».  Après la capture de Gathemo le 10 août, le Régiment a pris part à la « fermeture » de la Poche de Falaise, emprisonnant ainsi les Allemands. Autre date marquante fut le 19 août 1944 : la première douche chaude depuis le débarquement le 20 juillet !!!


Parade Libération of Paris 29 Août 1944

Après la capture de Le Neubourg, le Régiment a pris part à la parade célébrant la libération de Paris avec un défilé sur les Champs Elysée le 29 août.   De Paris, les « Maremen » poursuivirent leur chemin en Belgique, au Luxembourg et sur la Ligne Siegfried à Sevenig vers la mi-septembre, le tout en 11 jours.

Après Sevenig, les hommes avancèrent sur Roscheid mais subirent de lourdes pertes en capturant la colline 515 et Kopp Hill le 18 & 19 septembre. Le reste du mois fut une période plus calme : le régiment profita cette période d’accalmie pour remplacer le matériel usé ou détruit et pour amener des renforts, en tout 40 officiers et 981 hommes de troupes. L'un des moments forts pour les hommes fut le 30 septembre lorsque le « Donutmobile »  de la Croix-Rouge  arriva dans la région. Le 3 octobre le régiment fut transféré à Elsenborn en Belgique au repos. Ce temps fut mis à profit pour la formation et rééquipement des troupes avec comme exercices des avancées vers l’est sur une section de La Ligne Siegfried.


 

En novembre le régiment combattu dans la célèbre « Forêt de Huertgen ». 


Le régiment contenait à ce moment là 150 officiers et 2987 hommes. Tous seraient nécessaires pour les
assauts contre Huertgen, Vossenack, et Schmidt. Au cours de la « Bataille de Huertgen », le régiment
perdit 1367 effectifs; la plupart a cause des conditions climatiques impitoyables… Le 18 novembre le 109th fut relevé de sa position
dans la forêt et déplacé vers un secteur plus « calme » sur la ligne de front des "Ardennes".
Vers le 16 décembre 1944 le régiment se trouva dans le secteur de la jonction entre les rivières Our et Sûre près de Diekirch, GDL. Après être « renforcé » avec 150 officiers et 2817 hommes de troupe début décembre, le 109thIR se trouva à 86% de ses effectifs initiaux en positions défensive sur un front de plus de 12km. Le 16 et 17 décembre furent des journées rudes pour le 109th : étant obligé de se battre en retraite il devint l’épaule sud de la fameuse « Poche des Ardennes »…. . La Co. E fut totalement encerclé à Fouhren mais continua à se battre contre toute attaque. Un membre de cette Co.E, Joseph Zrowka, informa sa fille que seulement huit hommes survécurent à cette bataille : ces hommes furent décorés par la ville de Fouhren et une plaque à leur nom fut érigée sur la place de la ville. Le 17 le régiment perdit en plus 5 officiers et 58 hommes. La situation au sein du 3ème Bataillon devint si désastreuse que le 18 le commandant ordonna de tous les cuisiniers, secrétaires, chauffeurs, et le bataillon de transmission de prendre les armes pour défendre le flanc gauche du régiment!

Durant ces trois premiers jours de l’offensive Von Rundstedt le régiment tira plus de 280000 cartouches de fusils et/ou mitrailleuses…en plus de tous les hommes de troupes il perdit également plus de 500 officiers… . Le 23 décembre apporta un bref repos au régiment : après être relevé du front elle participa à repousser les Allemands vers leur pays, fermant ainsi la « Poche des Ardennes ».Pour le 109thIR la campagne des Ardennes se termina le 26 décembre, date a laquelle il fut retirées de ses lignes avec ce qui resta de la 28thID… .

Durant le mois de décembre, le régiment avait perdus 1174 hommes… .

 

Ettelbrück Winter 1944

En janvier le régiment se trouva près de la Meuse en France. Ayant reçu 921 renforts il fut transféré dans les Vosges avec comme but d’aider à repousser les Allemands vers le Rhin, fermant ainsi la « Poche de Colmar ». Outre les Allemands les « Maremen » durent également se battre contre les éléments climatiques hivernaux : la plupart des 185 blessés non-combattants furent plus victime d’engelures que de balles… . Vers la fin du mois le régiment se trouva sur une ligne juste au nord de Colmar. Le village fut libéré le 2 Février au prix de 125 morts… . Le régiment fut décoré de la « Croix de Guerre » avec Palm pour ses actions dans la poche de Colmar.
 

Colmar 1945

Colmar was liberated on February 2nd at a cost of 125 casualties, by the 9th the Regiment was at the banks on the Rhine River and the Colmar Pocket was closed.  The next week was spent absorbing replacements and new equipment.  The Regiment was awarded the French Croix de Guerre with Palm for their actions in the Colmar Pocket.




Entre le 19 et 24 Février le régiment se déplaça au nord de Schleiden
en vue d’un assaut sur la ville. Le 7 Mars 1945 le village tomba… . Ceci signifia la fin de la partie « active » du 109thIR en Europe. Du 8 au 21 Avril le régiment ne cessa de changer de position. Pendant ce temps les hommes continuèrent leur entrainement en vue d’une nouvelle mission : le Japon.

Vers fin mars le régiment se trouva dispersé dans des villages tels que Stolberg, Dirmerzheim, Sinzig et Monschau, ceci pour des missions de sécurité et d’occupation. Le 10 Avril le 109thIR fut réunifié à Bardenberg et garda des camps de prisonniers jusqu’au 20. Le 30 Avril 2 nouvelles marquèrent les esprits des « Maremen » : Hitler venait de se suicider et tous les officiers devaient recommencer à porter la cravate ! Jusqu’au 4 juillet le régiment demeura à Kircheimbolandem, Allemagne.


 

Le 8 Mai 1945 (VE DAY) fut une journée chaude et ensoleillée… . Hors l’entrainement continua pour le 109th : plusieurs « anciens » furent déjà envoyés aux points de rassemblements en vue du Pacifique tandis que des nouveaux recrues/transferts arrivèrent pour les remplacer. Le 26 juin l’ordre de préparation et déplacement en vue du Pacifique fut donné au 109thIR. Le 8 Juillet le régiment arriva au camp de Pittsburgh près de Reims en France afin d’y préparer son départ d’Europe. Le 25 les hommes recevaient leur première formation sur l’identification et tactique de combat Japonaises. Les premiers éléments partirent le 28 juillet et vers le 7 août tout le régiment se rassembla à New York. En guise de « récompense » tout le régiment fut accordé un congé de 30 jours : après ces 30 jours tout le monde devait se rapporter au Camp San Luis Obispo, Californie. Hors avec la capitulation du Japon le 2 septembre ces ordres furent modifiés et tout le monde devait se rapporter au  Camp Shelby, Mississippi pour leur « inactivation ». Le Service Fédéral du régiment prit fin le 22 Octobre 1945.

Crest:



Description:

Métal doré et émailé bleu d'une hauteur de 2,86cm.
6 fleurs-de-lis en partie dorée supérieure.
Epée Romaine pointe vers le bas et Cactus Géant, les deux dorées dans la partie émailée bleu.
"Scroll" doré avec inscription "Cives Arma Ferant" en lettres bleus.

Symbolisme:


Le bleu dans le "bouclier" représente l'infanterie.
L'épée Romaine repris du Spanish War Service Medal indique la participation à la guerre Hispano-Américaine.
Le cactus symbolise le service à la frontière Mexicaine.
Les 6 fleurs-de-lis représentent les 6 campagnes WWI à laquelle l'unité à participée.
"Cives Arma Ferant" = "Laissez les citoyens porter des armes" 
L'insigne fut officiellement approuvé le 11 Juin 1929 est approuvé pour description correcte le 6 Juillet 1929.
 

Monument 109th Infantry Regiment à Boalsburg, PA, USA




Copyright bloodybucket.be©  2012