103rd Medical Battalion



WWI:


L’histoire du 103rd MB est peu connue dans celle de la 28th Infantry Division. Néanmoins les “medics” étaient toujours omniprésent lors des batailles et/ou autresmissions de la division. Grace à cette unité peu connue les blessés ont toujours eu une chance de survie maximale! 



Traduction du rapport des opérations 103rd Medical Battalion durant la période novembre 1944 – 30 avril 1945
rédigé par Cpt. Paul L.Kaufman, MAC, S-3 le 12 juin 1945.
 

103rdMB au repos... Gathemo, France 08-10-44

FORET DE HUERTGEN:

 

Durant cette période le bataillon n’a cessé d’accomplir sa mission au sein de la division. Mission qui consistait à traiter /évacuer les blessés et à « récupérer » les morts des différentes unités après la bataille. Pendant les premières semaines de novembre 1944 la division fut engagée dans des opérations dans la Foret de Huertgen. L’absence de routes praticables, le froid intense, la pluie et la neige rendirent le soutient médical très difficile. Nos stations de rassemblement furent régulièrement bombardées par l’artillerie ennemie. Un commandant de compagnie et 4 hommes de troupes furent tués lors de ces bombardements.

A cause de ces conditions adverses, de long trajets durent être parcourus jusqu’aux ambulances et/ou points de rassemblement. Dans certains secteurs il fallait parfois transporter les blessés sur des civières sur plus de 6km à travers les bois ! Par manque de « porteurs » j’ai du parfois envoyer en première ligne tout personnel disponible d’une compagnie de rassemblement. Des cuistots, mécaniciens et autres durent relevés les « porteurs » épuisés. Pendant la nuit leur seul « guide » dans cet enfer était un câble téléphonique, déroulé sur le chemin vers les blessés… . Une fois 2 Infantry Battalion Aid Stations furent « isolés » des autres unités pendant 3 jours. Grace à des négociations entre officiers et l’ennemie une trêve de 4 heures fut accordée afin d’évacuer les blessés graves avec nos ambulances… .

Malgré tous les obstacles et le nombre de victimes, l’évacuation et traitement des blessés fut accompli d’une façon efficace et disciplinaire avec une dévotion hors du commun.

Durant ce mois de novembre 11 Bronze Stars furent décernées au sein de l’unité.



 

BATAILLE DES ARDENNES :

 

Mi décembre 1944 : la dispersion de la division sur un front large nécessita une réorganisation au sein de la compagnie de récupération. La compagnie fut divisée en 3 sections provisoires et qui furent situées au mieux près d’un point de rassemblement  ambulancier de façon à pouvoir évacuer les blessés d’une manière le plus rapidement possible vers un hôpital de campagne. Les points de rassemblement furent mis à un intervalle de 15-20 miles de façon à pouvoir « transférer » les blessés d’un point à l’autre en cas de saturation.

L’offensive dans les Ardennes fut une grande épreuve pour notre unité. Les points de rassemblements furent constamment pilonnés par l’artillerie allemande. Les stations durent constamment être déplacées de telle façon à pouvoir continuer à pourvoir les soins nécessaires sans pour autant se faire capturer par l’ennemie. Des détachements provisoires furent formés à partir des « restes » d’autres installations afin d’assister des positions de défenses, etc.… .

Malgré cette situation hasardeuse les hommes du bataillon démontrèrent une dévotion hors du commun à leur devoir en restant le plus longtemps que possible avec les unités en première ligne. Durant ces opérations 21 membres de notre unité furent pris prisonnier.

11 Bronze Stars furent décernées durant cette période… .

 

EUROPE CENTRALE 1945 :




En janvier 1945 notre unité eu des nouveaux défis à relever : le terrain montagneux et la neige rendirent l’évacuation des blessés très difficile… . Là ou les jeeps et ambulances ne passaient plus, les « porteurs » s’occupèrent  de transporter les blessés vers les postes de secours, et ceci par tous les moyens : des traineaux tractés par des ânes furent « improvisés » afin d’accélérer se mouvement au maximum… .
Pendant l’avancée dans le « Poche de Colmar » les unités opérèrent en soutient rapproché des Combat Teams.
Quand en février la division se déplaça vers sa nouvelle position dans le secteur de la
1st Army, un peloton d’évacuation installa un poste avancé sous tentes. A cause du temps et l’état des routes, cette position devint  un poste de « triage » médical : les blessés graves furent envoyés à l’hôpital de campagne le plus proche pour évacuation par avion, les autres furent envoyés en arrière-ligne ou les postes médicaux étés installés dans des bâtiments « chauds et confortable ».

Début avril des ambulances furent « détachées » de l’unité afin de renforcer les détachements médicaux de l’artillerie. Comme la Division Artillery était encore la seule unité « active » dans le coin il lui fallait un moyen d’évacuation de blessés rapide et efficace. Plus tard 1 officier, 3 techniciens et une ambulance furent « détachés » vers le dispensaire du HQ.Div.Personnel. Un autre poste de secours fut établi au Division Rest Center en France par du personnel d’une compagnie d’évacuation + une ambulance.

Le 9 mai 1945 une cérémonie spéciale fut organisée : devant tous les représentants des compagnies le bataillon reçu la « Meritorious Service Unit Plaque » des mains du Commandant Divisionnaire Maj.Gen.Norman D.Cota.

Après la cessation des hostilités le personnel médical du 103rd assistèrent surtout la population civile ainsi que les nombreux prisonniers de guerre sur le chemin du retour vers leur pays. Quantités de patients évacués/traités/inhumé par la compagnie durant cette période de 6 mois : Co.A (attachée 109thIR) = 3672 ; Co.B (attachée 110thIR) = 3128 ; Co.C (attachée 112thIR) = 3419 ; Co.D (attachées autres unités) = 11643.

Durant cette période l’unité requit 44 Bronze Stars, dont une avec le « Oak Leaf Cluster ».



Quelques dates clefs dans l’histoire du 103rd Medical Battalion:

11-12 Mai
1944

Swindon (Wiltshire), participation à l’opération « EAGLE » : exercice de largage des troupes aéroportées en zone

« ennemie »

27 Juillet
1944

Co.B&C placées ave 110thIR et 112thIR pour former

Combat Teams

29 Août
1944

Participation des Co.A, B et C à la parade de la

libération de Paris

31 Août 1944

Attaché au 109thIR près de Compeigne

6 Septembre 1944

Peloton de la Co.A repris dans « Task Force Strickler »

27 Septembre 1944

Co.C rejoint le 112th Combat Team près de

Bucher (Allemagne)

7 Novembre 1944

Co.C intègre le « Task Force Davis »

24 Decembre 1944

Co.A dans 109th CT



Copyright bloodybucket.be© 2012